Home> Tags > fête

Post about "fête"

TT Club

8 January 2011 Category :Evénements 1

Il est 16h50, je viens de me réveiller, et je m’attaque à la narration de cette soirée au TT Club, avant que mes souvenirs ne s’effacent (déjà que là ils sont pas vraiment clairs…). Pas de photos, ça m’embêtait de trimbaler l’appareil, et j’ai plutôt bien fait puisque c’était interdit là-bas.

Tout d’abord, je replace le contexte. Nico, Ludo et Plux ont fêté nouvel an en ville avec des français d’Epitech de l’an dernier qui sont restés un peu plus longtemps que prévu en Chine. Ils étaient donc au TT Club, une boite de nuit. Le lendemain on a eu droit aux “putain les gars c’est génial blablabla blablabla”. Ludo et Nico étaient particulièrement enthousiastes et y sont donc retournés presque tous les jours depuis.

Vendredi 7 janvier, c’est l’anniversaire de Plux (re-joyeux anniversaire au passage). Tout notre petit groupe décide de s’y rendre (pour certains, l’effort était plus grand que pour d’autres), à l’exception de Elody et Steph’ partis en vacances, et de François et Flo qui sont restés avec leurs copines.

Départ à 19h10 avec le bus de l’université. On prend ensuite un taxi. Le trajet était sympa puisqu’il nous a permis de voir un peu la ville de nuit, et c’est assez chouette. Plein de lumières partout.

Après un petit repas au MacDo, direction le TT Club. La musique a l’air bien forte à l’intérieur, et un portail anti-métaux n’arrête pas de biper et d’afficher une lumière rouge chaque fois que quelqu’un passe dessous, mais ça n’a pas l’air de déranger le videur. Faut dire qu’une petit affiche précise bien que les flingues sont interdits dans la boite, aucun risque donc qu’une personne mal intentionnée en introduise un.

Une fois à l’intérieur, c’est la confirmation: la musique est forte. Au lieu de la table VIP qu’on nous avait promis, on se retrouve avec deux tables sans sièges juste à côté de l’entrée. Chacun claque 300yuans, et deux bouteilles de whisky se téléportent sur la table. Les chinois diluent tous les alcools avec du ice tea. C’est pas particulièrement mauvais avec le whisky, d’autant qu’il était très moyen. Ils diluent bien: un verre de whisky pour un bon litre et demi de ice tea. D’après Ludo, ils diluent aussi le champagne. Ca m’a fait un petit pincement au coeur quand j’ai appris ça.

J’ai jamais vu autant de jolis femmes réunies en un espace aussi confiné. Mon dieu, y’en avait pas une seule à jeter. Avec la musique, impossible de converser. Et c’est peut-être tant mieux: pour venir passer la soirée ici et aimer ça faut pas avoir inventé la poudre.

Les chinois ont des jeux à boire bizarres. J’ai absolument rien compris aux règles. Y’en a un avec des dés, et un autre où il faut exécuter une série de mouvements. Je demanderai des explications à Nico, même si je pense pas que ça me sera très utile.

Minuit, toujours pas de table VIP, le whisky-ice tea  il en faut un bon paquet pour en ressentir les effets, et  impossible de discuter. Ca commence vraiment à être très chiant. On s’est tout de même trouvé un petit abri juste à côté des toilettes où il était possible de parler sans hurler. Ben et Julien ont ensuite trouvé un petit canapé à l’étage. A partir de là c’est devenu plus agréable.

1h du mat’, on a enfin une table peinard avec des fauteuils et tout. L’alcool commence à taper (il était temps didiou) et on se retrouve sur l’estrade en train de danser. Nico a une vidéo de moi prise avec son téléphone. Au mieux on voit rien, au pire je prévois qu’il va se faire péter les rotules à coups de batte de base-ball dans un parking sombre.

4h du mat’. Y’a plus grand monde, et on se barre pour aller au MacDo. Deux BigMacs plus tard, on prend le taxi direction le campus, et à 5h et quelques du mat’, on se retrouve enfin dans nos lits.

Le matin (après-midi), gueule de bois à l’ancienne.

Globalement, je me suis fait chier. J’ai claqué 500yuans pour m’exploser les oreilles et la voix et être saoul. Ca me fait quand même un peu mal au cul. Du mal à comprendre pourquoi ça attire les gens. Enfin bon c’était la curiosité qui m’avait traîné là-bas, alors c’est sans regrets pour cette fois-ci.

, , , , , ,

Joyeux Noël, partie III

27 December 2010 Category :Max 1

Bon, c’est pas tout ça mais avec ces conneries, on a toujours pas eu notre bon vieux repas de Noël français. Nous sommes à présent dimanche 25, et nous allons remédier à ce problème. Première étape: les courses. Il nous manque quelques produits (du vin notamment).

Le menu pour la soirée:

En entrée, des toasts, une salade de tomate, une de concombre, quelques crevettes et un morceau de poisson.

En plat, des pommes de terre rissolées avec du poulet dans une petite sauce aux chataîgnes.

En dessert, un gâteau des familles enduit de mousse au chocolat.

Les préparatifs commencent à 16h.

Les tomates et la ciboulette.

Pas si mal coupé nah ?

Elody s’est occupée du gateau.

Le gateau en cours de construction.

Le gateau en cours de construction.

C’est des couches de petits beurres trempés dans du café, avec entre chaque couche une pâte au chocolat blanc. Bravo à Elody.

Il est 23h, le repas est enfin prêt ! On commence par l’entrée.

L'entrée.

Ca a d'la gueule.

Dans les assiettes, des crevettes revenues dans du beurre et du vin blanc, un minuscule bout de poisson, des tomates et des concombres. Pour accompagner, une sauce au fromage blanc (yahourt à la pêche, on fait avec ce qu’on a) et au citron.

En toasts, le rose à droite c’est du saumon cuit, haché, posé sur une fine couche de beurre, et avec sur certains un petit zeste de citron. Ben et Pierre-Louis à la réalisation.

Les verts au milieu c’est une persillade, merci moi-même.

En haut c’est du thon mélangé avec de la mayonnaise au citron et à l’aneth. Bon boulot Ben.

Steph' et le vin chaud.

Steph' approuve le vin chaud.

On peut voir derrière les cheveux de Steph’ d’autres toasts mayo-oeufs. Et dans sa main, un verre de vin chaud.

Tout le monde autour de la table.

Le repas peut commencer.

Patates + poulet aux chataignes.

Vui ça a pas l'air appétissant sur la photo mais c'était super bon.

Merci à Pierre-Louis pour avoir épluché et découpé les patates, à Ben, Pierre-Louis et Flo pour les marrons, à Elody et Ben pour le découpage du poulet, et surtout à Julien, notre grand Chef (sisi avec un ‘C’ majuscule), pour la réalisation.

Après le plat principal.

Tout le monde a vidé son assiette (les légumes François !)

Du fromage.

Du fromage à tartiner.

De l'Emmental.

De l'Emmental allemand "original".

Pendant le fromage.

Pendant le fromage.

La mousse au chocolat.

Les restes de mousse au chocolat. Chapeau bas Julien !

Le gâteau.

Le gâteau une fois terminé. Les copeaux de chocolat blanc nous rappellent la neige.

Le gâteau dans le noir.

Extinction des lumières pour que Ludo puisse souffler ses bougies.

Le gâteau + la citronade.

Le gâteau une fois decoupé, et un verre de citronade maison en fond.

Encore Julien pour la citronnade, decidemment il sait tout faire.

Les bouteilles vides.

Les cadavres.

Il est 1h du mat’, le repas est terminé. Les cuistots cèdent leur place au groupe de nettoyage formé de Ludo, Flo, Steph’ et Frankois.

Merci à tout le monde, on s’est cru en France le temps d’une soirée. Spécial dédicace (sisi tavu cousain !) à Julien. Par contre on va pas le faire tous les week-ends, c’est quand même un sacré boulot.

Pour finir, je vous rappelle le message essentiel de cet article: Joyeux Noel !

, , , , , ,

Joyeux Noël, partie II

27 December 2010 Category :Culture| Max 0

Nous sommes maintenant le samedi 25. Nous organisons aujourd’hui un goûter avec quelques amis chinois et nos profs à 16h.

Levé à 11h, il y a des courses de dernière minute à faire. Pour le repas de midi, menu du pauvre avec du foie gras, du saumon et du crémant qui coule à flot. Pas crédible ? Bon bon okay…Hamburger, frites, Coca.

Nico, François et moi-même nous sommes fait asperger de mousse et de serpentins par quelques chinoises. Nico ressemblait à Double-Face dans Batman.

Retour à 14h à la piaule, il est grand temps de préparer la bouffe: pain perdu, truffes, fruits, gâteau au chocolat, vin chaud. Le tout en musique, avec Tino Rossi.

La préparation.

La préparation.

A 16h les premiers arrivent. A 17h, on pose les plats sur la table. A 17h01, Julien refait du pain perdu. Les chinois ont adoré. En même temps la plupart de leurs pâtisseries n’ont pas de goût alors ça a dû les changer. On a encore eu droit à un “mais comment ça se fait que vous n’êtes pas gros alors que vous mangez ca ?”. Les femmes sont obsédées par leur ligne.

Julien a pu donner des cours de cuisine.

Julien donne des cours de cuisine.

Julien donne des cours de cuisine.

On a également eu droit aux explications d’Ashok (notre super prof’ de software testing et d’economics) en ce qui concerne la notation des exams: “vous avez une moyenne de 75 pour le moment, je vais la monter à 90, parce que si vous avez de bonnes notes c’est que je suis un bon prof’”. Le pire c’est qu’il va sûrement le faire.

Autre joyeuse surprise de l’aprem’, les chinois ont adoré le vin chaud. On avait prévu 6 bouteilles pour deux jours, on s’était dit qu’ils n’en boiraient pas. Bah j’ai servi 4fois la prof’ de chinois. Faut admettre qu’il était bon. Comme quoi, même avec du vinaigre aux raisins fermentés on peut faire des trucs sympas.

Notre première prof' de chinois et Pierre-Louis

Notre première prof' de chinois et Sheldon...(aka Pierre-Louis).

La table

La table. Au fond, notre prof' de data mining.

Les restes.

Les restes.

Nico passe l'aspi.

Nico tire une tronche bizare et confirme que le goûter était cool.

, , , , , , ,

Joyeux Noël, partie I

25 December 2010 Category :Culture| Max 4

Un article en deux/trois parties, il y aura (j’espère) pas mal à raconter.

Tout d’abord, Noël pour les chinois c’est comme Halloween chez nous y’a quelques années (je pique la comparaison de Ludo, que le grand maître me le pardonne). Ils savent que ça existe, font quelques trucs, mais s’en foutent globalement. Ils semblent bien loin le marché de Noël strasbourgeois, les guirlandes électriques et le sapin de la place Kléber (ah bah c’est sûrement parce qu’ils sont loin). On est très chanceux que le 25 tombe un samedi, sinon on aurait eu cours.

Pour cette journée du 24, nous avons d’ailleurs un exam’ en software testing. Ca se finit vers 18h30. Direction le Shitang 3 (le restau U en gros). Ludo prend un hamburger, juste pour le fun d’en manger un le soir du 24, nous nous prenons un petit pavé de saumon+chou rapé+mayo (c’est le plus festif qu’on ait trouvé).

Ludo et son hamburger

Ludo et son hamburger

Repas du 24

Le repas du 24.

Rien de spécial n’est prévu pour la soirée. Je reste seul comme un rat crevé à coder et réviser mon chinois, pendant que Ben part en vadrouille. Ca lui aura permis d’apprendre que la coutume chinoise veut qu’on mange une pomme la veille de Noël.

Enfin minuit arrive, l’heure des cadeaux ! Pour en avoir au moins un chacun, nous avons mis nos dix noms dans un chapeau, chacun en a pioché un (et interdiction de le dévoiler). La limite était de 30yuans. Mais avant tout, il faut réveiller Ludo avec un magnifique “Joyeux Anniversaire” hurlé à tue-tête dans les couloirs du dortoir. Eh oui, ce bougre a eu la bonne idée de naître le même jour que notre saint sauveur (coïncidence ? Je ne crois pas).

Chacun dépose son présent au pied du magnifique sapin-cactus enroulé dans sa belle guirlande dorée. Après une petite photo, la distribution peut commencer.

Le sapin/cactus

Le sapin/cactus. On a au moins bon pour les aiguilles. A la mode chinoise, la photo est non-contractuelle (prise à un autre moment).)

Le papier cadeau c’est pas évident à trouver, mais l’ingénierie française a encore frappé, et Ben et moi enroulons nos cadeaux dans du papier toilette.

Alors:

  • Ludo a offert un nécessaire d’écriture Winny l’ourson à Frankois (puisque les chinoises trouvent que ce nom lui convient très bien).
Winnnyyyy

Winnnyyyy

  • Ben a offert des pistolets à fléchettes en plastoc’ à Elody.
  • Frankois a acheté une boîte de rangement à Steph’.
Elody et Steph' 'vec leurs cadeaux.

Elody et Steph' 'vec leurs cadeaux.

  • Pierre-Louis a offert un DVD de stretching a Nico.
DVD de stretching

Pfff c'est trop beauf' comme cadeau...Hum...Tu m'le prêtes ?

  • Nico a offert des nouilles et d’la sauce tomate à Ben.
Ben et ses nouilles

Way ça semble con, mais ici c'est précieux.

  • Elody m’a offert un petit couteau de poche (et un joli mot !).
Mon petit mot à moi

Je préfère le garder pour le sauciflard.

  • Julien a offert un lapinou en peluche à Flo.
Flo et son lapinou

Qu'il est Shuuuuu

  • Steph’ a acheté un lot de couteaux à Julien.
Julien et ses couteaux

Prêt pour Rambo 5, plus qu'à apprendre à cicatriser avec de la poudre de cartouche d'AK47.

  • Florian a acheté un dico chinois/français à Ludo.
Ludo et son dico

Et même un rouleau de PQ en bonus.

  • J’ai offert une boîte de Lego à Pierre-Louis.
Plux et ses legos

Plux, la pose gangsta c'est avec une liasse de billets, un flingue et des biatch, pas avec des legos.

Julien avec un flingue

Ah il manque aussi un peu de muscles pour Rambo.

Demain (samedi 25), nous organisons un petit goûter avec nos amis chinois et nos profs, et dimanche soir un repas entre français.

La suite dans la partie 2.

, , , ,