Home> Plux

Plux Archive

Présentation

19 November 2010 Category :Plux 3

Tout le monde ne me connait pas ici. Une petite présentation n’est pas inutile.

Je suis né à la campagne, dans un petit village où j’ai grandi. A 18 ans, je me suis trouvé une colocation à Strasbourg. C’est là que j’ai commencé mes études post-bac. Je garde de cette coloc’ des souvenirs inoubliables (j’y ai vécu 4 ans). En novembre 2010, j’ai entamé mon cycle master d’étudiant à Epitech. Il y a eu l’opportunité de faire la 4ème année à l’étranger, (les cours à Strasbourg se limitent au cycle bachelor). J’ai choisi la Chine pour plusieurs raisons :

- C’est loin, j’avais envie de changement.

- C’est une culture très éloignée de la nôtre, quitte à partir, autant découvrir quelque chose de vraiment nouveau.

- La Chine était en train de devenir la première puissance mondiale, c’est un plus sur le CV de savoir communiquer avec les chinois.

- Et puis j’étais pas le seul à choisir cette destination, partir avec des visages connus, c’est rassurant.

Aujourd’hui, je suis vraiment satisfait de ce choix. Tout se passe bien ici.

Mes passions :

- A Strasbourg, j’allais souvent au cinéma. Les films fantastiques sont mes préférés (j’ai envie de citer le film de Christopher Nolan : Le Prestige, un chef-d’oeuvre).

- Je pratiquais des percussions africaines avec un groupe d’amis. C’était ma séance détente de la semaine. J’espère qu’en revenant, ils seront toujours là !

- Je suis passionné par la musique électronique. Les sons acid de Afrojack ou Chuckie sont mes préférés. J’aime le son des DJs.

- Côté sport, je préfère la natation. Ici, sur le campus Huxi, il y a juste une piscine qui n’est ouverte que l’été (nous sommes en hiver). Dommage.

- La pratique du roller me manque beaucoup ! Ici j’ai quasiment aucune chance d’en trouver à ma taille (les chinois ont des petits pieds, moi pas !)

- Et puis j’aime m’auto-qualifier de geek, quand je passe trop de temps devant mon PC, à mater des séries, des films, à jouer ou à coder.

Je reste lié à Strasbourg par un emplois à mi-temps. J’ai été embauché à la fin de mon stage à Disturbance. Le site web est sorti tout récemment : www.disturbance.fr il en vaut le détour. C’est un lien important avec la France, et ça me permet de financer mon voyage. Je vais leur filer le lien du blog et j’espère qu’ils me liront de temps en temps !

Une petite photo fun pour finir. Elle a été prise par ma chérie un peu avant que je parte (je me suis fais arracher les dents de sagesse une semaine avant mon départ).

Ma tête, il y a deux semaines.

Ma tête, 10 jours avant mon départ.

Premiers Ressentis

14 November 2010 Category :Plux 1

Deux semaines que nous sommes partis, déjà. Aurons-nous vraiment le temps d’apprendre de la Chine durant ces 9 mois ?

Je vais commencer avec la liste de tout ce que j’aime ici :

  • La nourriture : les champignons, le riz, les viandes, le mélange sucré-salé.
  • Les restos pas du tout cher pour nous (2€ en moyenne), où nous sommes toujours bien reçus.
Resto avec plateau tournant, facile de se servir.

Resto avec plateau tournant, facile de se servir.

  • La mentalité des chinois : pas prétentieux, humble, respectueux et jamais moqueur. On peut pas en dire autant en France.
  • Délinquance zéro, et vols inexistants. En fait on se sent en sécurité ici.
  • Les cours de chinois, vraiment fun.
Notre prof chinoise veut apprendre le français.

Notre prof chinoise veut apprendre le français.

  • Le commerce. Déjà les prix sont bas mais en plus on peut négocier encore plus bas.

Par contre, il me manque :

  • Beaucoup de monde ! J’ai compté (la liste est longue). Y en a 3 aux Etats-Unis, 1 au Maroc, 1 en Norvège, 1 au Canada, 1 en Espagne, 1 en Grèce, 3 à Paris, 2 à Besançon, 1 à Toulouse, 1 à Dijon et 54 en Alsace dont une qui m’est très très chère et qui se reconnaîtra. @ tous : on reste en contact sur Skype, fb et par mail !
  • Beaucoup de produits français : le fromage, le pain et le bon vin. La bonne bouffe française en général !

Il faut s’habituer :

  • A manger épicé. A Chongqing, c’est souvent trrrrès épicé. Comme en témoigne ce plat de piment à la viande.
Vous ne voyez pas la viande ? Normal, il faut bien chercher...

Vous ne voyez pas la viande ? Normal, il faut bien chercher...

  • Aux contrefaçons. Difficile de trouver des produits originaux, en tout cas dans le coin du campus. Je pense aux vêtements, aux logiciels et aux appareils électroniques. Les produits contrefaits sont très souvent de très mauvaise qualité ! Faut vraiment faire gaffe pour pas se faire avoir. On a eu : le téléphone qui redémarre quand on veut écrire un sms, des logiciels qui n’ont rien à voir avec leur pochette…
Bilan : Adobe CS5 en chinois, Illustrator ne fonctionne pas du tout. Photoshop 2010 fonctionnel et en anglais. L'autre Photoshop c'est un fake. Le disque dur fonctionne pour l'instant.

Bilan : Adobe CS5 en chinois, Illustrator ne fonctionne pas du tout. Photoshop 2010 fonctionnel et en anglais. L'autre Photoshop c'est un fake. Le disque dur fonctionne pour l'instant.

  • Aux odeurs d’égouts. A certains endroits, c’est violent.
  • Au manque d’hygiène. Les toilettes de certains restaurants, faut avoir très envie pour les utiliser ! Je vous épargne les photos ^^.
  • A notre dortoir qui est encore en construction (si si).
Les dortoirs d'en face.

Les dortoirs d'en face.

  • A la conduite hasardeuse des chinois (klaxons et warnings s’utilisent autant que la pédale d’accélération). N’empêche que personne ne roule vite et les routes sont très larges donc j’ai l’impression qu’il n’y a pas trop d’accidents.

Ni Hao!

11 November 2010 Category :Plux 7

Bonjour à vous !

Vous êtes sur le blog des expatriés à Chongqing, c’est Pierre-Louis (Plux pour les intimes) qui écrit ici.

J’ai envie de parler de la Chine, de ce que ça fait d’être parti à l’autre bout du monde, sans repères, de mes découvertes…

J’espère que vous prendrez plaisir à me lire !